Venetian Snares

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Venetian Snares

Message par Alca//122 le Mar 22 Jan 2008 - 16:26

Ah ah, je viens de découvrir cet excellent groupe !

Ce qui se fait de mieux en breakcore créatif et original !!!

Un morceau pour vous monter, parce qu'un petit exemple vaut mieux qu'un long discours : http://www.deezer.com/track/36824

" Szerencsétlen ", extrait de l'album " Rossz csillag alatt született "




Alors, convaincu ?

Allez, un autre morceau extrait du même album : "Szamàr Madàr" : http://www.deezer.com/track/35432

Album Review issu de sonhors.free.fr :

Autant le dire tout de suite : après un tel album, Aaron
Funk aka Venetian Snares devrait avoir du mal à nous
surprendre de nouveau, tellement ce nouvel exercice frise
la perfection. Ce douzième opus étonne, tout
d'abord par la diversité des atmosphères qui
y sont représentées, mais surtout par la finesse
et la cohérence du tout !

Le délire à l'origine de cet album conceptuel
mérite un bref détour. En effet, l'inspiration
lui serait venue lors d'un voyage en Hongrie et plus précisément
lors de la visite du palais royal de Budapest où
notre Canadien de service s'imagina dans le corps d'un pigeon
survolant la ville ! Avouez que c'est un peu cocasse. Quoi
qu'il en soit, le résultat est là : d'improbables
séquençages digitaux, conjugués avec
de gracieux interludes symphoniques.Le
projet peut sembler fou, mais Aaron Funk réussit
cette transcription parfaite en équilibrant l'énergie
breakcore qu'on lui connaît, et les sonorités
tantôt baroques, tantôt jazzy d'instruments
tels que le piano, le violon, la trompette ou le glockenspiel.
A certains moments du disque, la finesse des arrangements
laisse littéralement pantois et admiratif. Jungle,
breakbeat, drum'n bass, electronica, tout y passe. Et lorsque
la mélodie devient subtile, que la mélancolie
s'installe, tout devient délicieusement incompréhensible
et déroutant. C'est alors que l'armada de machines
électroniques déboule dans le champ, armée
de rythmiques extrêmes, brutes et binaires. Terrible
choc et magistrales transitions : imposssible de s'en défaire,
l'auditeur est pris au piège de l'univers sensoriel
et instinctif d'Aaron Funk. Abouti
et raffiné, Rossz Csillag Alatt Született, pourtant
"né sous une mauvaise étoile" (traduction
du Hongrois) s'annonce d'hors et déjà comme
l'une des réalisations majeures de l'année 2005.

(Il fait aussi des trucs plus bourrins : http://www.deezer.com/track/33616 )


Dernière édition par le Mar 22 Jan 2008 - 16:37, édité 3 fois

_________________

Ris, tout le monde rira avec toi. Pleures, tu seras seul à pleurer.
***
« Tous les hommes savent l’avantage d’être utile, ils ignorent l’avantage d’être inutile. »

avatar
Alca//122
Jean-François Premier
Jean-François Premier

Masculin
Nombre de messages : 2256
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/alcatrazom

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venetian Snares

Message par Alca//122 le Mar 22 Jan 2008 - 16:29

Biographie de Wikipedia :

Venetian Snares, de son véritable nom Aaron Funk, est un compositeur canadien de musique électronique originaire de la ville de Winnipeg, reconnu en tant que représentant du breakcore. Il est aussi connu sous ces pseudonymes : BeeSnares, Last Step, Puff, Senetian Vnares, Snares Man!, Ventriloquist Snakes. Il participe avec Rachael Kozak alias Hecate à Nymphomatriarch.
Venetian Snares est l'artiste le plus prolifique de la scène
breakcore tout en gardant une certaine hétérogénéité des styles
musicaux employés. Ainsi on peut retrouver de l'IDM, du glitch sur certaine production, comme du jazz ou de la musique classique, notamment dans l'album Rossz Csillag Alatt Született
qui est sûrement l'album le plus abouti produit par cet artiste
mélangeant une ambiance en début de morceau déjà présente sur Doll doll
doll avec l'ajout d'instruments à cordes.
Il a collaboré plusieurs fois avec des artistes comme Bong-Ra (qui a remixé quatre titres de Rossz Csillag Alatt Született), Doormouse ou encore Speedranch (pour un album hallucinant mélangeant noisecore et speedcore, Making Orange Things).
D'une manière similaire à l'artiste Aphex Twin dans son Maxi Single Windowlicker,le morceau Look de l'album Songs About My Cats représente quand on le passe au spectrographe avec un logiciel adapté (par exemple Adobe Audition), les chats de l'artiste.

Site officiel : http://www.venetiansnares.com/


_________________

Ris, tout le monde rira avec toi. Pleures, tu seras seul à pleurer.
***
« Tous les hommes savent l’avantage d’être utile, ils ignorent l’avantage d’être inutile. »

avatar
Alca//122
Jean-François Premier
Jean-François Premier

Masculin
Nombre de messages : 2256
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/alcatrazom

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum