Un deuxième extrait de mon roman Sexe Connexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un deuxième extrait de mon roman Sexe Connexion

Message par konsstrukt le Ven 22 Mar 2013 - 14:00


Un autre extrait de mon roman Sexe Connexion :

Je suis dans un état bizarre, à la fois soulagée et très, très mal. Je n’ai qu’une seule envie, m’allonger et dormir, me laisser tomber, là, me tirer le bang le plus fort que je puisse et me laisser couler, rien d’autre. Quand je passe sur un pont, en arrivant à Béziers, il fait nuit et le vent s’est levé. J’entends l’eau en bas, je ne sais pas pourquoi, mais ça couvre les bruits de la circulation alors qu’il y a beaucoup de circulation. Moi je n'entends que ça, le bruit de l’eau en bas, l’eau noire et les berges éclairées par les lampadaires, et je me sens triste. Je me sens triste comme jamais je l’ai été. Je m’assieds contre le garde-fou en pierre et je pleure. Je ne peux rien faire d’autre. Je pense à me jeter dans l’eau, mais c’est juste une pensée qui me vient comme ça, je n’en ai pas réellement envie, c’est juste une pensée pour me remonter le moral, pour faire diversion. Je pleure, je n’en peux plus, je suis épuisée. J’écoute le bruit du vent et le bruit de l’eau, et, en ce moment précis, c’est la chose la plus triste et la plus lourde du monde. Le bruit du vent et le bruit de l’eau me pèsent sur tout le corps. Les gens passent et ne font pas attention à moi. J'ai mal partout, comme si j’avais de la fièvre ou des coups de soleil, j’ai mal à la peau, partout sur mon corps. Ça ne me fait aucun bien. Ça ne me libère de rien, ne dénoue rien, ne résout rien. Je me vide de mes larmes et ça ne me nettoie rien. Je vois les jambes des gens passer, les phares des voitures, rien d’autre. Personne ne s’arrête, personne ne me parle. Ça dure comme ça dix minutes, un quart d’heure, et puis ça passe. Je me sens bizarre, comme si je revenais à moi après un évanouissement. Je suis engourdie. J'ai froid. Je me relève. Je regarde encore un petit moment l’eau couler, noire en bas, et je m’éloigne du pont.

Et ce soir j'en lirai des extraits, sans doute pour la dernière fois et accompagné par Jessica 93 à la musique, à la galerie Le Mat à Montpellier, pour fêter à la fois la sortie du numéro 4 de l'Angoisse et la fin de l'expo des quinze ans de konsstrukt

L'événement Facebook avec tous les détails : https://www.facebook.com/events/427053867382953/

L'angoisse : http://www.revueangoisse.blogspot.fr/

Sexe Connexion : http://www.amazon.fr/Sexe-Connexion-ebook/dp/B00AO4HY2Y/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1363092127&sr=1-1

konsstrukt
VI - Hubert Cumberdale
VI - Hubert Cumberdale

Nombre de messages : 223
Age : 42
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum